Galériens et bagnards en Belgique, France et Suisse

 

 

 

PÉRIODE DE RECHERCHE

1600 à 1900

 

 

Entrer un Nom de Famille

Dans le système pénitentiaire français, le bagne succéda aux galères qui avaient été créées sous Charles IX en 1561. Les “rebuts de la société” n’avaient parfois pour crime que d’avoir “oublié” d’ôter leur couvre-chef lors du passage d’un convoi mortuaire… Les galères devinrent obsolè- tes à partir de 1748. Des bagnes terrestres furent construits à Toulon, Brest et Rochefort. Les “bagnards d’arsenaux” travaillaient pour un salaire de misère. Cette concurrence d’ouvriers parfois très qualifiés était mal perçue de la population. A cette époque, les déplacements des condamnés vers les bagnes s’effectuaient à pied ou en charrettes. Les prisonniers étaient rassemblés et conduits enchaînés par une cravate (passée autour du cou de chaque condamné). Une chaîne de forçats pouvait regrouper 300 à 400 hommes. Le soir, ils étaient regroupés, en sécurité, pour éviter les évasions. Sur la route du bagne de Brest, la maison dite “maison à la Rose”, place du marché à Muzillac, servit de halte aux galériens. La décision d’envoyer les bagnards en Guyane a été prise le 23 août 1792. Le premier bateau partit pour Cayenne en juin 1795.

Chaque fiche comprend le nom, le prénom, le lieu d'origine, le département , la date de condamnation et le Bagne ou galère

Sources

Gallica

 

Vous recherchez un livre sur

 

 

Bateliers
Annuaires téléphoniques français 1902 et 1929
Les guillotinés de la Révolution Française

 

Geneactes.be - Geneactes.eu - Guerre 14-18 - Naturalisations - Fichier décès Belgique - Noms de famille - Noms de lieux - Prénoms - Fichier décès INSEE - Corsaires

Bases de données généalogiques


L'association - Geneactes.eu - Blog - Wiki - Contacts

© Copyright 2017-2022, geneafrancobelge.eu - Tous droits réservés. - version 1.3 - Xayann Services   || Bases de données généalogiques

Mentions légales

Suivez-nous ! sur Facebook